Bahar Kimyongür: “Mes avocats turcs ont été torturés”

En janvier dernier, mes avocats turcs Me Selçuk Kozagaçli et Me Taylan Tanay ont été arrêtés par la police à Istanbul sous prétexte de faire partie d’un mouvement politique illégal, celui-là même qui me vaut d’être aujourd’hui pourchassé en Europe.

Me Taylan Tanay a été arrêté dans les locaux de l’Association des
juristes progressistes (CHD) dont il préside la section stambouliote
tandis que le directeur de cette même association Me Selçuk Kozagaçli à été appréhendé à l’aéroport d’Istanbul à son retour d’une mission d’enquête en Syrie sur les crimes terroristes commis par les groupes djihadistes protégés et armés par le régime d’Ankara.

Visiblement, les autorités turques n’apprécient guère que l’on critique leur politique étrangère et encore moins leur soutien au terrorisme international qui ravage la Syrie.

La semaine dernière, le site d’information alternatif Bianet a publié
des photos qui indiquent que Me Selçuk Kozagaçli a subi des mauvais traitements voire des tortures durant sa garde à vue.

http://www.bianet.org/english/human-rights/151788-photos-reveal-torture-on-advocate-kozagacli

Si des avocats, en l’occurrence les miens, sont torturés en Turquie, que risque-t-on de me faire subir au cas où les autorités italiennes venaient à m’extrader vers ce pays ?

Le 24 décembre prochain, commencera le procès de MM. Kozagaçli et Tanay ainsi que de sept autres avocats inculpés dans la même affaire et emprisonnés depuis près d’un an.

Je vous demande de soutenir la campagne pour leur libération, entre autres en signant la pétition suivante :

http://www.change.org/petitions/avukatim-meslektaşim-derhâl-serbest-birakilsin-release-my-lawyer-colleague-right-now?share_id=IapCuFxaqm&utm_campaign=share_button_action_box&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition

Annunci